REPORTAGES

Photographier le monde pour moi aurait put être mon seul désir. Me perdre dans les rues à chercher l’esthétique d’un instant. J’aime les nature mortes urbaines, une chaise, une poubelle, une porte, déposé au coin des rues, abimé par le temps, des scènes souvent peu originale. J’aime me mettre à hauteur de ces objets pour les photographier. Que ce soit dans un marché, une décharge, une rue touristique. L’inspiration vient du cadrage, comment magnifier une scène banale. Rendre intemporelle un objet déposée. Des Seychelles au fin fond du Kazakhstan, j’accumule ces images.

~

Prendre contact