SRI LANKA TERRE DE SOURIRES


Oui c’est sur cela à bien changer depuis Ceylan. Le voyage commence par le survol de l’ocean indien, Oman Airlines A330, voyage de nuit calme, au loin quelques orages. Quelques minutes avant l’atterrissage, le survol des bidons villes aux couleurs d’épices. Un tuc-tuc et direction l’hôtel. Les premiers contacts dans une terre inconnu, on évite les faux taxis, on se fie aux regards, aux attitudes. Faufilage sans fin dans les bouchons infinis, ocre brun, par-choque chromés, fumé grise, designs de voitures anciennes, anarchie colorée. Sur ces quelques jours, l’objectif est de visiter le Sri Lanka par le train. Celui des montagnes qui se faufile à petite allure entre monts et thés, les portes toujours ouvertes. Puis redescente vers la côte sud touché par le tsunami de 2004. Beaucoup de train certes mais quelle expérience esthétique et humaine. Les rencontres se font naturellement arrêt après arrêt. L’esthétique de ce pays s’égal au gout de ces épices. Les cadrages s’accumulent, des mains jouant avec l’air à la fenêtre, un virage embrumé donnant sur des vallées verdoyant, monotonie du temps. On se détache de notre monde ; Ce jeune homme, là, veste en cuir, accroché au train, coiffé comme un acteur. Plus tard quelques discussions sur les souvenirs de la guerre encore proche. Une première étape de voyage fort. J’effectues pour la première fois quelques portraits épanouie par l’environnement. Chaque instant est un sujet, un début de roman. Un morceau de journal, une annonce de décès sur une tôle ondulée, rouillé. Au loin ces femmes aux dos courbés par l’effort, le panier en osier en bandoulière, habillés de drapés. Le chef de cabine, costume parfait, chaussures brillantes. Un terrain de foot après des heures de jungle, les histoires défilent aux rythmes des kilomètres. Un soir descente du train pour un anniversaire au bout du monde. Dans une cahute chauffé au bois, l’habitant concocte à l’ancienne et nous partageons un vin français précieusement emporté pour ce moment. Dehors il pleut la vallée est couverte d’un ciel gris sombre, quelques brebis et au loin les montagnes…


LES PLAINES DE CEYLAN


DÉTAILS DE RUE

Les rues du SriLanka ne manquent pas de détails, entouré d’un Traffic d’homme, de femme, de Tuc Tuc, de voiture, de vélo, de marché ambulant, dans un mouvement perpétuelle. On trouve bon nombre d’épice, d’herbes parfumées au détour d’une rue ou au milieu du chemin de fer. Les affiches mortuaires et autres collées sur des plaques métalliques rouillées. Le temps s’inscrit sur les trottoirs de terre, la poussière jaune sur les chaussures. L’accueil souriant des Sri Lankais, les mouvements de tête inversés, difficile au départ quand on veut confirmer une direction ou une commande. Le Oui est le non, le non ; le oui. Il y aussi le oui non quand la tête fait un mouvement oscillant de va et vient. La couleur des végétaux est marquante, la chlorophylle intensifiée par la force écrasante de la lumière. Des yeux sombre et rongés par les épices vous observent, les sourires blancs, dorée, les tenues colorées, les signes bouddhistes. Le cobra dansant au milieu de la place et le bruit constant du ronronnement urbain. Une femme assise, habillée d’une soie rose brodée, mendie près du temple. Les ors majestueux des statues, les singes libres autour. Dans le voyage quelques scènes on était particulièrement forte, comme cette vieille dame de 115ans, souriante se tenant sur le devant de sa porte. J’aurais aimé passer du temps avec elle, mais le temps du voyage ne permet pas toujours d’ouvrir tant de livre. Il faut parfois se satisfaire d’une prise, en espérant qu’elle soit bonne, l’esprit fait le reste. Les veilles voitures font aussi partie du folklore, des tôles cabossés encore roulante, rongé par le temps, encore lui ; ornent les rues, comme les chiens errants. Parfois inquiétant quand ces derniers forment de petit gang. S’il fallait résumer la visite du Sri Lanka à était une vraie découverte, qui a fortement participer à ma « compréhension » de notre monde. Negombo, Kandy, Mirissa, Gale, Matara, Colombo.


POUR TOUTES DEMANDES CONCERNANT LA DIFFUSION OU LA REPRODUCTION, MERCI DE PRENDRE CONTACT PAR MAIL.